Enquêtes et séjours de terrain

 

A la suite de mes études d'arabe, j’avais fait un premier séjour au Yémen en 1980-81 comme traducteur, à la suite duquel j'avais soutenu une maîtrise en langue et civilisation arabe (1982). Je décidai ensuite d’y revenir y faire des recherches : en 1982,  un terrain de six mois qui me permit de réaliser un DEA en anthropologie à l'EHESS (en 1984). De 1985 à 1988, je fis un long terrain à la suite duquel je soutins une thèse de doctorat en anthropologie (1990).

 

Devenu maître de conférences au Muséum National d'Histoire Naturelle en 1991, je n'ai pas cessé d'aller au Yémen une fois ou deux par an, ce qui m'a permis de maintenir le contact avec le pays et d’y observer les évolutions dans tous les domaines. En général, ces missions étaient financées par le Laboratoire d'Ethnomusicologie du Musée de l'Homme, devenu depuis le Centre de Recherches en Ethnomusicologie, auquel je n'ai pas cessé d'appartenir (http://crem-cnrs.fr/).

Finalement, je suis retourné au Yémen en tant que directeur du Centre Français d’Archéologie et de Sciences Sociales de Sanaa de 2003 à 2008 (voir Administration de la recherche).

 

J'ai aussi effectué de nombreux séjours dans d'autres pays arabes du Moyen Orient : plusieurs courts séjours en Jordanie de 1990 à 1995 (dont j’ai tiré un article, 1997b), deux séjours d’un an au Liban, en 1996 et en 2000 où j’ai fait des recherches sur la poésie chantée zajal (recherches encore non publiées) et un CD (2007) (CD, audiovisuel).

 

En 1999 et 2000, puis entre 2003 et 2010, j’ai fait plusieurs courts séjours dans le Golfe, en Arabie saoudite, au Koweit, à Bahrein, en Oman, à Qatar et surtout aux Emirats Arabes Unis, où j'ai mené plusieurs missions de consultant (Expertise).

 

Enfin, d’autres séjours au Maghreb, en Egypte et en Syrie et en Irak m’ont apporté une connaissance d’ensemble du monde arabe qui m'était nécessaire pour équilibrer mon "hyper-spécialisation" yéménite.

 

Deux séjours en Afrique de l'Est, en Ethiopie en 1984, et en Erythrée en 2006, m'ont permis de mesurer les différences culturelles existant de part et d'autre de la Mer rouge, mais aussi les phénomènes de contact.

 

 

@2023 by Samuel Glade | Landscape Architect | Proudly created with Wix.com

  • LinkedIn B&W
  • Facebook B&W
  • Google+ B&W
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now